16 octobre ... cette date !


«Si tu ne l'essaies pas, Si tu ne t'y investies pas à 100%, tu ne sauras jamais si ça peut fonctionner»

Un jour, un grand sage m'a dit ces mots ...

Bon... Grand, pas tant que ça...

Sage, encore moins, il ne faut surtout pas se laisser berner par les traces blanches de sa barbe pour définir sa sagesse...

AnyWay, peu importe qui nous le dit, il y a de ces phrases qui nous marquent, des paroles qui retentissent, des mots que tu as besoin d'entendre au moment où tu les entends. Des phrases qui arrivent « à brûle pour point» comme dirait l'autre...

Et de trinquer «ALL IN» à nos projets respectifs entourés d'une dizaine de photographes diplômés qui ne prenaient surtout pas de photo, mais qui dessinaient sur les murs de mon sous-sol... Ça valait de l'or... il fallait y être je crois bien.

À ce moment, mon sans solde était déjà prévu, déjà planifié...

C'était juste le petit plus qui me disait que oui, j'avais bien fait ...

Ce sera...

6 mois de pure création ... sans virements internationnaux, sans consultations visa, sans ventes d'Euros...

6 mois de couture, non-stop, dans ma tête et en vrai ...

6 mois de famille, de bonheur, de temps, ...

6 mois à être présente à la maison pour mes jeunes lorsque le rhume s'installera... sans me sentir mal de prendre congé

6 mois à cocher OUI, je serai parent accompagnateur aux activités scolaires

Et ce fut tout ça ...

6 mois qui ont passé beaucoup, beaucoup trop vite.

16 Octobre était la date de mon retour au boulot...

Retour à une autre sorte de routine...

Le 16 Octobre, arrivait beaucoup trop vite

Tout l'été, tous les jours, j'y songeais

J'avais presque peur de cette date...

C'est justement cet été, en voiture, lors de mon retour d'un trip familial à Caraquet ...

Parenthèse...

En voiture, j'ai trois modes...

Soit je suis en mode Dodo... les vibrations de l'auto m'endorment et les plus beaux paysages passent inaperçus...

Soit je suis en mode Mal de coeur ... depuis ma tendre enfance, j'ai laissé ma trace un peu partout au Québec, au Nouveau Brunswick et même en Nouvelle Écosse, y faisant des petits vomis (ce fut même rebaptisé: des Petits Catherine, par mes amies) sur le bord des routes, dans des stationnements, dans des entrées, ...

Ou je suis en mode Discussion, Planification, Réglage de problème, Brainstorm à voix haute avec mon chum...

C'est fou ce que l'on peut régler en voiture lui et moi...

Alors nous étions donc tous les deux en mode: On refait et réinvente notre avenir un kilomètre à la fois...

Mon avenir et celui de Kapé étaient donc immanquablement le coeur même de la discussion...

Je ne pourrais certainement pas le faire sans lui, donc je me devais de vivre avec son point de vue sur le sujet.

Après avoir été surprise par une traversée d'ours au beau milieu de la route 11 et de retour à la maison, ça allait maintenant de soi que j'écrive une lettre à mon employeur, demandant de prolonger mon congé jusqu'au printemps prochain.

Bien avant que mon chum fasse de lui un handicapé temporaire et que je me retrouve, bien malgré moi à être une aidante naturelle (tellement pas naturelle) et son infirmière à domicile, j'avais ma réponse positive de mon employeur ....

Thank God !! Un autre 6 mois pour moi, pour KaPé !!

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square